Tout savoir sur les boucles d’oreille

Vous adorez sûrement les boucles d’oreilles, ce petit accessoire stylé, le plus porté par les femmes dans le monde, comptées avec les bijoux et les indispensables de la joaillerie, elles sont importantes à votre tenue habituelle, comme à vos vêtements de soirée. En effet, les boucles d’oreilles remontent aux époques les plus anciennes. Découvrez un aperçu de ce que ces bijoux symbolisent à travers le monde et dans les différentes cultures qui les servent.

Historique sur la boucle d’oreille

Les plus vieilles boucles d’oreilles à découvert à ce jour remontent de près de 8 000 ans. Ces bagues en Jade, allant de 2,5 cm à 6 cm de diamètre, proviennent de la culture Xinglongwa de Mongolie et sont d’une délicatesse incroyable au regard des moyens et outils disponibles à l’époque. Portées aussi bien par les hommes que par les femmes, ces boucles d’oreilles se sont ensuite répandues dans toute l’Asie du Sud-Est, et même jusqu’en Perse. Les écrits bibliques illustrent également les boucles d’oreilles de l’époque de Moïse, car les Israélites, entre autres, donnaient des boucles d’oreilles à leurs fils et épouses pour fabriquer des veaux d’or, depuis 1600 av. J.-C., dans l’Égypte ancienne, les femmes âgées se paraient de boucles d’oreilles en or.

Une marque de richesse

Premièrement, pour les Mongols, les boucles d’oreilles sont si pesantes qu’elles déforment le lobule de l’oreille, mais ce gonflement, voire également ce déchirement représente un certain statut communautaire et la richesse. Ensuite, avec le culte bouddhiste, les boucles d’oreille sont principalement le symbole de charme karmique et fêtent la gent féminine. Mais vous connaissez régulièrement les statues de Bouddha, aux lobules déformés par le maintien de lourdes boucles quand il était prince, rappelant dès lors ses nobles origines. En plus, les parures africaines sont encore des indicateurs de richesse parmi les tenues traditionnelles, suivant leur taille et leur signification.

Un emblème de la féminité

La philosophie considère les boucles d’oreilles pleines de duplicité, parce qu’elles participent aux doubles actions de la coquetterie, la coquetterie intime avec soi-même, et celle avec l’autre. Emblème de féminité, elles attirent le regard sur le visage, mais le concentrent sur le bijou, négligeant ainsi le manque d’élégance de l’oreille elle-même. Les boucles d’oreilles sont quelquefois volontairement masquées, avec les cheveux, ou par la voilette islamique, symbolisant alors la beauté et les atouts masqués de la femme, conservés à elle-même et à son mari. Les boucles d’oreilles demeureraient les bijoux les plus charnels. Proches du visage et aussitôt visibles, elles restituent le corps et tout le visage de la femme érotique. Les boucles d’oreilles sont donc des bijoux antiques et en général un indicateur de richesse. Elles sont aussi une réclamation de la féminité.

Quelle pierre est faite pour calmer les angoisses ?
Qu’est ce qu’un bijou éthique ?